comment te le dire

dans la solitude de mes nuits ,je me surprends a te parler ,à imaginer jusqu’à ce que morphée ait pitié de moi et m’emporte dans ses bras si affectueux !

il est vrai que dans mon retrait moral et physique d’une vie privée je me surprends à lutter contre moi meme pour me dire ,tu as besoin de t’épanouir ,toi qui es si joviale et si gaie dans ta vie professionnelle et personnelle ,tu as besoin de t’ouvrir aux autres pour y puiser toute la force pour continuer ce combat que tu t’es imposée ,tu as besoin de parler aux autres pour voir qu’ils pensent exactement comme toi ,qu’ils ont les memes envies ,les memes manques…

et puis je t’ai croisé au bout d’un clic innocent ,parce que ce jour j’avais décidé de mettre mes pensées au concret,j’avais besoin de m’évader de ce gouffre qui me happait chaque jour un peu plus ,et dans mon intime conviction j’avais besoin de m’en sortir…

par tes écrits ,dès les premiers échanges ,tu as su attirer mon attention par un style simple ,franc et profondément attachant,dommage que tu sois si loin ,tu aurais pu partager mes rires ,mes délires ,mes angoisses qui me seraient alors apparues si courtes !nos avis ne divergent pas et nos objectifs nous rapprochent ,toi et moi avons besoin de sensations nouvelles ,franches ,dénuées de tout calcul ,et imprégnées de passion et de désir de partager des moments d’affection qui nous manque tant !depuis je ne fais que regarder devant ,me projeter dans ton espace  et ne rever que de ce moment ou je pourrai te dire que tu me plais ,que tu me conviens et que j’aimerai tant te le chuchoter

Laisser un commentaire